Le chemin de prière

Vivre un culte autrement pour diversifier les modalités de la rencontre avec Dieu. C’est le projet des « chemins de prière » qui offrent aux participants du culte une démarche active pour s’associer à la liturgie. Audacieux ? Sans doute ! Mais une démarche originale pour aider un public aux « marges » de nos églises à s’approprier la vie cultuelle.

 

Le chemin de prière est un élément important d’un culte. Il trouve sa place dans le cadre d’un « culte autrement » c’est-à-dire d’un culte qui se veut largement ouvert et participatif, différent dans sa forme de nos cultes dominicaux traditionnels.

Les objectifs

Le chemin de prière trouve son origine dans les Églises luthériennes de Finlande. Ces Églises ont souhaité proposer une nouvelle forme de célébration commune répondant à plusieurs objectifs :

  • Être attentif à celles et ceuxqui expriment des doutes et des questions par rapport à la foi et qui ne sont pas très à l’aise dans le cadre d’un culte dominical traditionnel.
  • Proposer aux participants d’être acteurs de la célébration liturgique en leur offrant le choix d’y participer de diverses manières.
  • S’enrichir des apports de différents mouvements spirituels.
  • Favoriser une communication avec les mystères chrétiens qui ne passe pas exclusivement par l’intellect mais s’ouvre aussi aux émotions.

Le public visé

Le public visé est celui qui reste trop souvent à la marge des Églises car il n’est pas spécialement attiré par les célébrations traditionnelles.

Le cadre de la réalisation

Ces « cultes autrement » comportant un chemin de prière peuvent être proposés avec une certaine régularité un autre jour que le dimanche par exemple le vendredi soir ou le samedi.

Une présentation détaillée de l’animation

Le « chemin de prière » est l’élément central du culte qui comporte par ailleurs un moment de louange, un message…

L’idéal est de prévoir 20-30minutes pour le chemin de prière.

Plusieurs lieux ou ateliers sont offerts au choix libre des participants. Après une courte introduction (déroulement, lieu, durée) aux lieux, les participants peuvent aller vers les différents endroits situés un peu partout dans le temple. Ils ont aussi la liberté de rester assis à leur place pour méditer ou de se déplacer vers les lieux seulement pour regarder ce quise passe. Certains des ateliers peuvent reprendre le thème du culte, mais le plus important, c’est d’avoir une offre multiple répondant à diverses attentes.

Il est important d’avoir assez d’espace entre les lieux et de bien les préparer à l’avance. Il faut aussi informer ceux qui assistent au culte de la manière dont le chemin de prière va se dérouler, soit oralement, soit par écrit, et souligner que ce n’est pas obligatoire de participer au chemin de prière.

Pendant le chemin de prière, la musique joue un rôle important. Il faut penser à varier entre musique instrumentale, solos, chants méditatifs de louange et chants de Taizé. Les musiciens doivent se trouver dans un endroit discret.

Vingt ateliers possibles pour un chemin de prière

A = Animateur (si nécessaire, A est indiqué)
M = Matériel

  1. Bougies à allumer ;
    M = table, bougies.
  2. Méditation devant une image ou une icône ;
    M = icône ou image.
  3. Apprendre un chant ;
    A nécessaire + instrument de musique + lieu à l’écart.
  4. Discuter sur le message ou sur un texte biblique ;
    A nécessaire + lieu à l’écart.
  5. Écrire ou dessiner un sujet de prière (sujets non évoqués explicitement, papiers brûlés à l’issue du culte) ;
    M = papiers, stylos, allumettes et cruche.
  6. Afficher une parole de reconnaissance/remerciement sur un mur ;
    M = « post-it © », stylos, mur en carton.
  7. Atelier artistique (sculpture ou peinture) ;
    A nécessaire + lieu à l’écart ;
    M = argile, peinture, papier, pinceaux.
  8. Marcher dans un labyrinthede bougies en silence ;
    M = labyrinthe à concevoir, bougies.
  9. Entretien de cure d’âme ;
    nécessité d’un A (pasteur).
  10. Confession des péchés ;
    M = croix et pierres.
  11. Prière pour mon pays/ma ville ;
    M = table, carte ou cahier et stylos.
  12. Rester seul et prier en silence ;
    M = chaises, croix, bougies.
  13. Rappel de mon baptême ;
    A nécessaire pour faire le signe de croix avec de l’eau et dire un verset ;
    M = baptistère, eau.
  14. Recevoir un verset lié au thème ;
    M= versets découpés à l’avance, en forme de fleurs.
  15. Atelier libre pour enfants ;
    A nécessaire ;
    M = feuilles, feutres, livres bibliques.
  16. Sainte Cène ;
    A (pasteur) nécessaire et espèces.
  17. Constitution d’un livre de prières ;
    M = cahier et stylos.
  18. Atelier d’écriture : poème ou prière ;
    M = feuilles de papier, stylos.
  19. Miroir : on se regarde et on réfléchit à sa vie ;
    M = miroir.
  20. Pardon/douleur : rédaction de lettres de pardon.
    Deuil : rédaction de lettres de condoléances ;
    M = papier, stylos avec A.

Échos de participants…

Une phrase de Martine

« Ce culte a été un moment de fraîcheur, de célébration différente, pour les jeunes surtout, mais aussi pour les moins jeunes qui ont trouvé qu’il est bon, parfois, de renouveler la célébration de notre rencontre avec Dieu. »

Une phrase de Jean-Paul

« Cette pratique a aussi interrogé sur ce qu’est l’Église en tant que lieu et m’a permis de redécouvrir la mienne… Je suis interpellé par cette formule qui peut donner du sens au rituel classique d’un culte car elle favorise l’introspection. Se questionner, se remettre en cause n’est-ce pas une des bases du protestantisme. »

Personne ressource
Pasteur Mary Rakotovao

Télécharger la fiche

Mary RAKOTOVAO

Commentaires fermés.

Get professional advice from canadian pharmacy safest way to get! The site will tell you where you need to buy drugs, their cost, quantity, and to learn more information about online pharmacies ]/]. order cialis soft here we have posted the price, in which you can find all drugs available in.