Le Calendrier de l’Avent vivant

Aujourd’hui encore, la tradition des calendriers de l’Avent perpétue dans les familles la relecture des récits bibliques qui préparent Noël. Mais voici une idée originale pour que « Avent » rime avec « rencontres » : ici, les fenêtres à ouvrir sont des portes à franchir…

Chaque soir, une porte s’ouvre, une bougie s’allume

La tradition raconte que la couronne de l’Avent aurait été créée à Hambourg vers 1850 dans un orphelinat par le pasteur Heinrich Wichern. Pour apprendre aux enfants la patience d’attendre la fête de Noël, il allumait jour après jour une bougie pour structurer cette attente pendant la période de l’Avent.

Le but…

L’enjeu du « Calendrier de l’Avent vivant » est de créer du lien au sein de la paroisse. Trop souvent, dans nos communautés locales, on se connaît sans se connaître, sans connaître le nom et le prénom les uns des autres, sans se reconnaître.

L’organisation

Dans la période du 1er au 24 décembre, 24 foyers ouvrent leur maison pour accueillir celles et ceux qui viennent pour vivre un temps de recueillement. La réunion commence à 19h et se termine à 20h30. Le calendrier, qui indique les dates et les noms des familles d’accueil, est envoyé à tout le monde et affiché au Temple.

J’accueille

Celle ou celui qui accueille, prépare des boissons chaudes (thé, tisane, café, vin chaud) et choisit deux ou trois chants de l’Avent ou de Noël ainsi qu’une lecture biblique, un poème ou une réflexion.

Déroulement possible

Le déroulement se fait en toute simplicité et met l’accent sur la rencontre et le partage :

  • Présentations
  • Poème ou narration
  • Chant
  • Court passage biblique suivi d’un échange
  • Prière –Chant
  • Partage des boissons, de la soupe, des gâteaux, etc.
  • Annonce et informations sur la rencontre du lendemain
  • Envoi – Chant – Bénédiction

Pour aller plus loin…

Le foyer d’accueil affiche bien sur la porte que la soirée aura lieu chez lui et allume des bougies pour créer une ambiance de Noël. Dans les villes, les soirées peuvent être organisées selon les quartiers, afin de permettre aux paroissiens qui vivent dans ces quartiers de se rencontrer. En outre,une telle rencontre encourage également les paroissiens à amener un voisin, un ami. La première et la dernière soirées peuvent avoir lieu dans le temple pour bien marquer que ce temps privilégie la rencontre, la convivialité et le recueillement.

Un bilan provisoire

Pour trouver vingt-deux familles (puisque deux rencontres se font au temple), il faut parfois persister. Mais on y arrive ! La présence des participants dans une ville comme Lille, où nous sommes pasteurs, peut varier entre cinq et vingt. Mais ce qui l’emporte est la rencontre dans une ambiance familiale. Les retombées sont très positives. Car mieux se connaître implique aussi mieux se reconnaître. Et cela compte beaucoup quand on va au culte. Le rôle du pasteur doit être actif. Il encourage les familles à ouvrir leurs portes et peut toujours proposer des ingrédients pour la réussite de la soirée.

Télécharger la fiche

Eckhart ALTEMÜLLER, Jan Albert ROETMAN

Commentaires fermés.

Get professional advice from canadian pharmacy safest way to get! The site will tell you where you need to buy drugs, their cost, quantity, and to learn more information about online pharmacies ]/]. order cialis soft here we have posted the price, in which you can find all drugs available in.