Écoute Dieu te parle par la foi d’autres croyants !

Peut-on écouter la Parole de Dieu par la foi d’autres croyants ? Dans une société où l’ignorance engendre tant de méfiances, parfois même de violences, cette écoute partagée est sans doute une voie d’avenir. Le pasteur Florence Taubmann dessine les contours de la rencontre inter-religieuse avec quelques idées très concrètes à expérimenter.

« Il faut que l’on connaisse au moins une autre religion que la sienne pour situer en vérité la connaissance profonde de celle que l’on professe. Le dialogue inter-religieux est un acte religieux par excellence, et non pas un luxe intellectuel. »

Cette affirmation d’un théologien catholique, de père hindouiste, pourrait nous effrayer si d’emblée nous n’acceptions deux choses :

  • Engager ce dialogue est un travail au bénéfice de tous, mais tous ne sont pas appelés à en être les artisans directs.
  • Il existe à côté du dialogue proprement dit d’autres possibilités de rencontres inter-religieuses fondées sur la convivialité, l’entraide,l’engagement humanitaire…

Mise en garde préalable

En se lançant dans un projet, il est important de réfléchir aux motivations qui nous animent. Car derrière la curiosité intellectuelle et spirituelle, le désir de lutter contre des préjugés, ou encore la volonté de manifester une bienveillante fraternité, il faut savoir débusquer parfois la tentation de faire du prosélytisme ou encore le besoin d’affirmer la suprématie de sa propre foi. À l’opposé, il faut également résister au mirage du syncrétisme, à la banalisation des différences ou encore à une forme de fascination devant l’autre religion. La véritable écoute et l’attention respectueuse conduisent parfois à une grande empathie spirituelle, dont on peut sortir déstabilisé.

Objectif

Les questionnements nés de la rencontre amènent à revisiter sa propre foi, à l’exprimer et lavivre autrement, de manière beaucoup plus approfondie. Pour rencontrer l’autre, il faut apprendre à parler, expliquer, décrire, trouver des analogies, interpréter textes et symboles.

Expérience N°1
« Prologue au dialogue »
Centre 8 à Versailles

Au sein de l’Association « Prologue au dialogue », créée par un responsable musulman, s’est formé un groupe de jeunes (sans formation religieuse préalable) pour être initiés au Coran et à l’Islam. Le groupe se réunissait une fois par mois, et choisissait un thème pour l’année, sur lequel intervenaient à chaque fois les deux responsables chrétien et musulman, laissant ensuite la parole aux membres du groupe pour les questions et les remarques.

Premier thème annuel
Les patriarches et les prophètes dans
La Bible et dans le Coran

Il s’agissait de partager les uns avec les autres des enseignements distincts sur des personnages communs, l’important étant la joie de l’apprentissage.

Second thème
L’étude du vocabulaire des croyants

Choix de mots ou expressions et analyse, explicitation : que signifie « Je crois » dans la bouche d’un chrétien et dans celle d’un musulman ? Qu’est la prière ? Le péché ? L’espérance ?… Avec une telle thématique, la démarche est plus existentielle que didactique, et donc les sensibilités sont davantage touchées. Il estdonc essentiel de réfléchir à l’enjeu des thèmes choisis pour se connaître et dialoguer.

Mais parallèlement, ce qui fortifie un groupe est la convivialité et la mise en oeuvre de projets communs. Par exemple, l’organisation d’une exposition commune sur la Torah, la Bible et le Coran. Ainsi que de merveilleuses agapes. Rien de tel que de manger ensemble pour sceller l’amitié !

Dieu nous parle au travers du
voisin à la rencontre duquel il
nous faut aller : voisin migrant,
voisin malade, voisin d’une
autre conviction religieuse.

Célestin KIKI,
Église protestante méthodiste
du Bénin, Cevaa.

Expérience N°2
Un groupe réunissant les trois religions monothéistes, à Limoges

Quatre rencontres sont prévues dans l’année, occasion de visiter les différents lieux de culte : synagogue, église catholique, mosquée, temple réformé. L’hôte du lieu donne un enseignement d’une quinzaine de minutes sur le thème choisi pour l’année, puis viennent la discussion et les questions, et finalement un goûter. Les deux thèmes abordés les années passées ont été : l’accueil de l’enfant dans la communauté, et culte, prière, rituel dans nos différentes confessions. Mais depuis l’automne dernier, s’ajoute à ces quatre rencontres annuelles une grande table-ronde publique afin de manifester notre amitié dans la cité : tous humains, tous différents, comment vivre ensemble ? Qu’en disent nos différentes traditions ? Tel était le sujet qui a réuni environ 300 personnes autour d’un rabbin, d’un évêque, d’un pasteur et d’un imam !

Expérience N°3
« Coexister », à Paris

Exemple de l’association parisienne « Coexister » qui réunit des jeunes juifs, chrétiens et musulmans et qui a réalisé par deux fois une collecte de sang inter-religieux. Cela pourrait nous donner à tous de très bonnes idées… pour vivre et témoigner ensemble d’un Dieu de vie.

Télécharger la fiche

Florence Taubmann

Commentaires fermés.

Get professional advice from canadian pharmacy safest way to get! The site will tell you where you need to buy drugs, their cost, quantity, and to learn more information about online pharmacies ]/]. order cialis soft here we have posted the price, in which you can find all drugs available in.