‘Culte-partage’ facilitant le témoignage personnel

Vivre un culte qui est différent peut ouvrir à un autre rapport à Dieu, aux autres et à soi-même. C’est le cas du culte partage : dans la fraternité vécue par la liturgie, il permet d’entendre un témoignage très personnel sur le thème et de pouvoir échanger librement sur ce que cela éveille en soi. Ce sera l’occasion d’un approfondissement de sa foi et de son expression. Une fiche proposée par le pasteur Robin Sautter à partir de l’expérience menée dans son église locale.

Type d’action
Il s’agit d’un culte sans prédication. En lieu et place de la prédication,  des petits groupes se réunissent autour d’un témoin. Celui-ci prend la parole pendant 6 minutes sous forme d’une prise de position personnelle, un témoignage avec des notes préparées à l’avance qui, si possible, ne sont pas lues. Ensuite la parole tourne pendant 30 minutes environ pour que chacun puisse rebondir sur ce qui a été dit et exprimer à son tour son propre point de vue.

 Objectifs poursuivis
1 – Encourager chacun à exprimer sa foi, ses convictions, ses doutes, à les partager en Église afin que cela puisse ensuite faciliter le témoignage personnel à l’extérieur.
2 – Les participants sont encouragés par le témoignage des autres à s’exprimer librement sur ce qu’ils croient, ressentent et vivent.

Présentation détaillée
Le groupe de pilotage se réunit un mois avant, définit le thème à partir des textes du jour en choisissant toujours un texte biblique ; ce n’est donc pas un thème d’actualité. Il discerne aussi des personnes qui pourront témoigner ; cela permet aux gens qu’on sollicite et qu’on accompagne ainsi de parler d’eux, de leur foi et donc d’approfondir. Un bilan est fait dans la semaine avec toutes les personnes sollicitées. Ces rencontres de bilan sont importantes parce que elles font ressortir des questions, des idées qui permettent de prolonger la réflexion et de préparer une prédication pour un culte sur le même thème : ce sera une possibilité d’approfondissement pour tous ceux qui ont participé au culte partage.

Lieu le plus adéquat : le Temple plus des salles annexes.
Durée : 1h30
Jour(s) de la semaine le(s) plus adapté(s) : Dimanche
Horaires pratiqués : 10h30 – 12h.
Fréquence : 1 fois par trimestre
Type de public visé : membres de l’église et personnes en recherche.
Catégorie de personnes : tout public. Le projet est aussi adapté pour les familles parce qu’on peut faire des groupes d’âge ou intergénérationnels.
Supports de communication de l’information : La communication se fait par le journal paroissial, le site et les cultes qui précédent ; il n’y a pas d’information vers l’extérieur.
Participants effectifs à cette activité : protestants, protestants distancés, personnes de l’extérieur qui ont pu être invitées personnellement.
Nombre de personnes présentes : 40 personnes

Retombées pour la vie de l’église locale
Il y a un peu plus de monde à ces cultes ; cela permet d’intégrer de nouveaux membres qui sont en marge ; cela donne une dynamique dans la paroisse et elle devient plus communautaire.

La dimension ‘évangélisatrice’ du projet
C’est une bonne occasion pour rejoindre les membres en marge de l’Église, notamment les conjoints qui sont sensibilisés et invités ; les participants ont pu parler de cette formule autour d’eux et le projet a permis d’inviter des personnes de l’extérieur.

Retour sur la manifestation (points forts, points faibles)

Points forts : il y a un cadre d’écoute mutuel de très bonne qualité, celui du culte. Il y a une bienveillance dans les groupes, amenée par la liturgie, le chant et avec la prière. Cela permet de solliciter des gens sur des questions spirituelles et c’est aussi un précieux outil pour les pasteurs pour aller plus loin dans l’échange avec les membres de l’église.

Cela permet de découvrir des paroissiens qui se sentent démunis et il y a des manifestations d’émotion assez fortes.

Difficultés : Cela a été délicat à mettre en place pour fédérer tout le monde sur ce projet. Au début, il y avait une partie enthousiaste et une partie réticente ; l’astuce a été d’intégrer les réticents au groupe de préparation. Ensuite, le culte partage a été considéré comme très positif.

Points faibles : cela demande beaucoup de préparation et par conséquent cela reste occasionnel, mais avec un rythme régulier. Il y a aussi la question de savoir si nous faisons une Sainte-Cène car le culte finit alors tard ; cependant, le jour où nous l’avons fait, la communion a été vécue profondément parce les gens s’étaient confiés avant.


Robin Sautter – robin.sautter@protestants.org.

 

Documents produits et joints : quelques documents explicatifs pour les intervenants sur différents thèmes.

document 1          document 2          document 3          document 4

 

Commentaires fermés.

Get professional advice from canadian pharmacy safest way to get! The site will tell you where you need to buy drugs, their cost, quantity, and to learn more information about online pharmacies ]/]. order cialis soft here we have posted the price, in which you can find all drugs available in.