Campagnes de visites

« Là où deux ou trois s’assemblent en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Mt 18, 30). La visite « au nom du Christ » repose sur la conviction que Dieu se tient au coeur du dialogue et de la rencontre, par-delà nos fragilités, nos paroles maladroites et nos hésitations. C’est là, dans l’éphémère de la rencontre, que commence l’Église ! Mise en oeuvre d’une campagne de visites dans une église locale…

C’est parce que la vitalité d’une communauté prend sa source dans l’engagement de chacun de ses membres animés par l’Esprit que la visite dans l’Église repose d’abord et en premier lieu sur la communauté elle-même. La première visite est celle des membres de l’Église aux autres membres de l’Église. Le lien communautaire, le soutien, l’édification et même l’évangélisation passent parce tête à tête fraternel.

Cela ne signifie pas que la visite communautaire soit un tout suffisant, mais elle demeure un socle indispensable et indépassable. C’est à partir de cette base-là que pourront s’articuler les ministères plus spécifiques comme celui de l’aumônerie hospitalière et bien sûr celui de pasteur d’une communauté. La visite communautaire pourra être un guide pour les autres ministères, pastoraux ou non.

Ce qui est exposé ici a été mis en place avec un certain succès en Poitou, à La Rochelle et à Nice comme dans bien d’autres endroits.

L’objectif de ces visites n’est pas d’entrer dans une relation d’aide, d’évangélisation ou de se transformer en collecteurs de fonds, même si une parole de soutien pourra être partagée dans une attitude signifiant la grâce au cours de ces visites. Le visiteur pourra même accepter de porter une enveloppe pour le trésorier de la paroisse.

Le but de la visite est amical. Il s’agit de faire connaissance, de manifester le lien ecclésial et, si la relation s’y prête, de lire un texte biblique ou de prier. C’est toujours au nom d’une appartenance commune à l’Église que les personnes sont contactées. Nous ne contactons que des personnes qui, pour une raison ou une autre, ont leur nom inscrit dans notre fichier. Parfois d’ailleurs cette inscription relève d’une erreur ou d’un quiproquo, c’est aussi ce qu’il faudra vérifier.

Profitant de ce contact, il sera bon de pouvoir donner une information succincte sur telle ou telle activité de la paroisse.

Processus

En amont, un travail sur le fichier est nécessaire pour partager la paroisse en quartiers relativement équilibrés numériquement.

  1. Recrutement d’au moins une dizaine de personnes (c’est le minimum) acceptant de faire des visites trois fois dans l’année. À cette dizaine de personnes se rajouteront des personnes des quartiers visités (voir point 3).
  2. Choix des périodes pendant lesquelles se dérouleront les campagnes de visites en concertation avec les visiteurs.
  3. Réunion de trois personnes connaissant bien la paroisse, la gestion du fichier et le pasteur. Choix du quartier, constitution d’une liste de personnes à visiter et d’une liste de personnes du quartier choisi pour visiter dans leur voisinage (ces personnes sont des visiteurs occasionnels qui ne s’engagent pas au même titre que l’équipe constituée).
  4. Réunion 15 jours (minimum) avant le début de la campagne de visites avec les visiteurs pour déterminer le nombre de visites réalisées par chacun. Ce temps pourra aussi être l’occasion de rappeler les objectifs des visites et de prier ensemble. Il faudra à ce moment-là prendre un rendez-vous de compte-rendu des visites.
  5. Envoi d’une lettre aux personnes qui seront visitées pour annoncer que des visiteurs d’Église prendront contact avec elles pour fixer un rendez-vous. La possibilité leur est donnée de refuser ce contact.
  6. Une dizaine de jours avant le début de la campagne les visiteurs téléphonent aux personnes sélectionnées pour prendre rendez-vous. (En cas de refus de visite, il faudra demander si elles désirent rester sur le fichier de la paroisse. Éventuellement chercher à connaître l’historique de leur présence sur le fichier et les raisons de leur retrait).

« Une vie sans parole est une vie enfermée dans des manières, des inquiétudes et des répétitions. Écoute, Dieu nous parle, sa Parole relève, elle met en mouvement, elle est promesse de bien qui précède et qui accompagne. »
Christian Galtier,
Directeur de la Fondation John Bost.

Visites des personnes

Il s’agit d’une visite amicale (faire connaissance, prendre des nouvelles), donner des nouvelles de l’Église (pas faire de relance financière) ou une information précise sur un événement (laisser un papier), éventuellement prier à partir d’un psaume ou une prière (textes proposés à l’étape 4). Dans la semaine qui suit la campagne de visites, organiser une rencontre avec les visiteurs pour un compte-rendu. Ce sera l’occasion de noter les changements et d’informer le fichier. S’il y a des visites qui relèvent plus spécifiquement du ministère du pasteur, il sera tenu informé.

Télécharger la fiche

 

 

 

 

 

 

Frédéric Keller

Commentaires fermés.

Get professional advice from canadian pharmacy safest way to get! The site will tell you where you need to buy drugs, their cost, quantity, and to learn more information about online pharmacies ]/]. order cialis soft here we have posted the price, in which you can find all drugs available in.